Vous êtes ici :   Accueil > Notre Clinique > La lutte contre les Infections Nosocomiales

La lutte contre les Infections Nosocomiales

Lutte contre les infections nosocomiales

Qu’est ce qu’une infection nosocomiale ?

Une infection nosocomiale (ou infection associée aux soins) désigne une infection contractée au cours ou au décours d’une hospitalisation. Une infection est considérée comme nosocomiale lorsqu’aucun symptôme évocateur n’est présent au moment de l’admission et que sa survenance a lieu après 48 heures après l’admission. Les germes à l’origine de l’infection proviennent principalement de la flore bactérienne du patient, mais elle peut aussi être liée à une rupture de la chaine d’aseptie de la part des soignants. Plus rarement, l’environnement peut être à l’origine de la contamination via les surfaces, l’air ou l’eau.

Le Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN)

Le CLIN est une instance officielle qui a pour rôle premier de prévenir les infections nosocomiales. Cette instance, présidée par un médecin de la clinique, est composée de différents professionnels volontaires qui apportent leur compétence et leur expertise en hygiène. Le CLIN s’est doté d’une équipe opérationnelle d’hygiène (EOH) qui exécute les missions fixées lors de réunions plénières. En fin d'année, le CLIN dresse un bilan de ses actions réalisées et fixe les projets de l’année suivante afin d’améliorer votre sécurité. Le CLIN adresse annuellement un rapport d’activité aux instances de tutelle et au C.CLIN Paris-Nord. (Consulter les résultats)

Le CLIN de la Clinique de l’Alma veille en permanence aux indicateurs :
  • Incidence des infections du site opératoire
  • Incidence des infections nosocomiales
  • Incidence des bactériel multi-résistantes
  • Consommation des solutions hydro-alcooliques
  • Consommation d’antibiotiques
  • Les prélèvements microbiologiques d’environnement

Pour une transparence totale de son activité auprès des patients, le CLIN accueille, lors de réunions, les représentants des usagers.

Le rôle du CLIN

Le CLIN joue un rôle important, dans la formation aux règles d’hygiène, dans l’évaluation des pratiques professionnelles, mais aussi dans l’élaboration de tous les documents nécessitant une expertise en hygiène.

Le CLIN est régulièrement consulté lors de phases de travaux pour coordonner les démarches et les contrôles. Il met en place les dispositifs nécessaires pour limiter le risque infectieux et veille au respect des règles mises en place.

Cadre réglementaire

La lutte contre les infections nosocomiales est encadrée par la loi 2009-879.

La formation de l’EOH répond à l’Article R6111-2 du code de la Santé Publique.

Les scores de lutte contre les infections nosocomiales

Le score agrégé

Le score égrégé est une synthèse de plusieurs scores (ICALIN, ICSHA, ICATB, SURVISO). Ce score est noté sur 100 ce qui permet de déterminer une classe de A à E.

  • Résultat de la clinique de l’Alma en 2012 : 81%
  • Positionnement en classe B
  • Evolution par rapport à 2011 : en augmentation

Indice Composite des Activités de Lutte contre les Infections Nosocomiales (ICALIN)

Ce score permet de mesurer les moyens mis en œuvre par l’établissement pour lutter contre les infections nosocomiales. Ces moyens comprennent l’engagement des professionnels, les formations, les supports, les évaluations…

  • Résultat de la clinique de l’Alma en 2012 : 81%
  • Positionnement en classe B
  • Evolution par rapport à 2011 : en augmentation

Indicateur de consommation de produis hydro-alcooliques (ICSHA)

Le lavage des mains est la première barrière contre les infections. Il a été démontré que la friction hydro-alcoolique était, la plus part du temps, plus efficiente qu’un lavage des mains simple. Cet indicateur permet donc de coter la consommation de solution hydro-alcoolique par rapport à un objectif fixé par l’établissement.

  • Résultat de la clinique de l’Alma en 2012 : 95,6%
  • Positionnement en classe A
  • Evolution par rapport à 2011 : en augmentation

La surveillance des Infections de Site Opératoire (INCISO)

Tout acte chirurgical provoque une rupture de la barrière naturelle contre les microorganismes : la peau. Dès lors, une infection peut être contractée si un microorganisme arrive à rentrer dans la plaie. Cet indicateur a permet d’évaluer l’implication des établissements de santé dans la surveillance des infections de site opératoire.

  • Résultat de la clinique de l’Alma en 2012 : 88%
  • Positionnement en classe A
  • Evolution par rapport à 2011 : stable

La consommation des antibiotiques (ICATB)

La prévention des bactéries multi-résistantes aux antibiotiques repose en parti sur une bonne maîtrise des prescriptions d’antibiotiques. Cet indicateur a pour but d’évaluer la politique de bon usage des antibiotiques.

  • Résultat de la clinique de l’Alma en 2012 : 100%
  • Positionnement en classe : A
  • Evolution par rapport à 2011 : en augmentation

Tous ces résultats sont aussi disponibles sur le site www.scopesante.fr ainsi que sur les panneaux d’affichage au sein de notre clinique.